Tous les stéroïdes sont-ils illégaux ?

Au cours des deux dernières décennies, bien d’athlètes professionnels ont vu leur carrière brisée après avoir été positifs aux contrôles de substances dopantes. Allant des Jeux olympiques au cyclisme en passant par le baseball professionnel, il semble qu’aucun sport de haut niveau ne soit à l’abri de l’utilisation de telles substances interdites, une pratique souvent appelée « dopage ». Mais pourquoi les stéroïdes sont-ils illégaux ? Ou encore, tous les stéroïdes sont-ils illégaux ? Comment distinguer une substance légale de celle illégale ? Comme pour la plupart des décisions juridiques, il y a plus d’une raison derrière l’interdiction des stéroïdes, mais la principale problématique est le dommage physique et émotionnel que ces médicaments peuvent causer à ceux qui les utilisent.

Qu’est-ce qu’un stéroïde ?

Les stéroïdes anabolisants sont une forme de testostérone synthétique qui peut être prescrite par un médecin, mais son utilisation reste illégale. Selon la loi française, le recours à ces substances est passible d’une peine d’emprisonnement et d’une amende, lorsque leur utilisation ne s’effectue pas dans un cadre médical.

Il convient de noter que lorsque nous discutons des stéroïdes illégaux, nous parlons de stéroïdes anabolisants plutôt que de corticostéroïdes, qui sont prescrits pour réduire l’enflure et prévenir une réponse immunitaire hyperactive. Les stéroïdes anabolisants sont utilisés pour la croissance des muscles et pour remplacer la testostérone réduite par les maladies. Par contre, les corticostéroïdes sont disponibles sans ordonnance dans les pharmacies.

Usage de stéroïdes : quels risques pour la santé ?

Que l’on parle du Dianabol, du Trenbolone ou du Deca Durabolin, les stéroïdes anabolisants sont illégaux en raison de leurs risques avérés pour la santé de leurs utilisateurs. Puissantes hormones stéroïdiennes, elles peuvent entraîner des effets secondaires inattendus et indésirables chez les personnes qui en abusent sans que leur état médical soit prescrit.

Les effets secondaires des stéroïdes anabolisants sont nombreux et variés :

  • Stérilité et impuissance chez l’homme ;
  • Développement mammaire et rétrécissement des testicules chez l’homme ;
  • Développement excessif des poils chez la femme ;
  • Aggravation de la voix, irrégularités menstruelles et réduction de la taille de la poitrine chez les femmes ;
  • Acné, cuir chevelu gras, jaunisse, sautes d’humeur, délires et calvitie chez les hommes et les femmes ;
  • Augmentation du taux de cholestérol, risque de maladie du foie, de cancer du foie et de crise cardiaque.

Au vu de ces effets indésirables graves voire mortels, le recours aux stéroïdes anabolisants n’est légal que s’il est prescrit par un professionnel de santé. De leur côté, les médecins n’auront pas à prescrire ces substances que si leur patient :

  • nécessite une stimulation de la moelle osseuse ou une prévention de la perte osseuse ;
  • a besoin d’induction artificielle de la puberté masculine ;
  • nécessite une stimulation de l’appétit et la préservation de la masse musculaire en raison d’affections telles que le sida ou le cancer ;
  • décide de se soumettre à une procédure de changement de sexe.

Stéroïdes et sports professionnels

De nombreux athlètes professionnels prennent des stéroïdes illégalement, ce qui non seulement est passible de peine, mais peut également entraîner des dommages permanents à leur carrière. Bien des sportifs prennent des stéroïdes, qui les aident à développer rapidement leurs muscles et à être plus efficaces à l’approche d’une compétition. Pourtant, le recours à ces substances est considéré comme une fraude par de nombreux passionnés de sport et leur utilisation est interdite car aucune organisation sportive ne souhaite soutenir une pratique dangereuse dans le but d’améliorer les performances.

Si d’aucuns supposent que l’interdiction de ces substances est uniquement due à l’équilibre concurrentiel, ce n’est tout simplement pas le cas. En effet, si les stéroïdes n’étaient pas nocifs, il est probable que chaque athlète les utiliserait et les chances resteraient égales sur le terrain. Mais les problèmes de santé induits par l’utilisation de stéroïdes ont conduit à leur inclusion dans la liste des substances dites « dopantes ».

En France, comme dans la plupart des pays du monde, seul un médecin peut prescrire ces médicaments, et même dans ce cas, il ne les prescrira que lorsqu’un problème médical nécessite un traitement par stéroïdes. Si des stéroïdes vous ont été proposés par une personne autre qu’un médecin, vous devez contacter les forces de l’ordre. De même, si vous avez été accusé de vente ou d’utilisation de stéroïdes, vous devez contacter un avocat dans les minutes qui suivent. Tout comme pour les autres substances illégales comme le « crack » et le « meth », les stéroïdes ne doivent pas se vendre en comptoir de pharmacie ni sur Internet. Certes, le danger des stéroïdes anabolisants n’est pas toujours visible pour tout le monde, mais la peine pour possession, utilisation ou distribution illégales de ces substances peut être tout aussi sévère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *